TRENTE CHANSONS BOURGUIGNONNES DU PAYS DE BEAUNE

Article posté le 14 décembre 1985

TRENTE CHANSONS BOURGUIGNONNES DU PAYS DE BEAUNE

TRENTE CHANSONS BOURGUIGNONNES DU PAYS DE BEAUNE : mélodies populaires recueillies par Charles Bigarne, Antonin Bourgeois, Charles Masson, puis harmonisées avec piano par M. E.

1913, Op. 15– DURAND (1917)
Rééditées par DURAND (2006)

Code SACEM : 6167798011 (le recueil)

Voix d’homme ou voix de femme, parfois chœurs d’hommes et de femmes

4 chansons avec grands chœurs :
« Chez Jean Nicot »,
« Les filles de Clavoillon ».
« M’y allant promener » (celle-ci purement chorale, sans accompagnement),
« La perdriole »

Durées diverses :
de 1′ à 4’45″ – 5′

L’ensemble du recueil :
► Julien Tiersot)

1ère audition de six de ces Chansons : « Le pommier d’août », « La complainte de Notre-Dame », « Le chant de mai »; « Il était une fille », « C’ast les gens de Bouze », « Les mois de l’année », par Mmes Speranza Calo et Nordmann, MM. Paul Gibert, avec Jean Gallon au piano, au Cercle Artistique et Littéraire, le 27 février 1913

– Depuis, les Trente Chansons ont été chantées un peu partout dans le monde entier, quelques-unes d’entre elles comme « La perdriole », au moins 100 fois: ä Paris, Dijon, Beaune, Bar-sur-Aube, Dole, Metz, Bourges, Fontainebleau, Louvain, Anvers, Amsterdam, Rio de Janeiro, … et au Canada, etc.

Principaux interprètes français : MM. René Hérent, Charles Panzera …, Mmes Germaine Cernay, Madeleine Grey
Enregistrement par le Chœur de Bourgogne (dir. Roger Toulet) avec Florence Katz, mezzo soprano, J.P. Quenondon, ténor, et Laure Rivierre, piano (Marco Polo – 8.753713)
Décembre 2012 : exécution intégrale des Chansons bourguignonnes aux Conservatoires de Bourg-la-Reine et Châtenay-Malabry (dir. Florence Katz)