PIERROT PEINTRE

« PIERROT PEINTRE »,
Pantomime (avec stances parlées et un air chanté) ; livret de M. E. et Félix Regamey (artiste peintre)

1886, op. 1 – Partition non publiée

Version pour 2 pianos

Matériel d’orchestre à Radio France

Pas de code SACEM

2 tableaux

environ 30′

Rôles: 1 contralto (ou mezzo-soprano) pour Colombine
1 actrice parlant pour la Fée;
des figurants.

Effectif orchestral:
2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 1 trombone, timbales (1 exécutant), batterie (2 exécutants), 1 harpe; 12 violons I, 10 violons II, 6 altos, 6 celli, 6 contrebasses

1ère audition donnée par la Radiodiffusion Nationale (Lille, Toulouse, Limoges), en septembre 1938; rôle de Colombine tenu par Germaine Cernay; orchestre dirigé par Manuel Rosenthal

« PROMÉTHÉE ENCHAÎNÉ »

« PROMÉTHÉE ENCHAÎNÉ »,
tragédie lyrique en trois actes ; traduction abrégée du « Prométhée Enchaîné » d’Eschyle par M. E.

1916 – 1917 – 1918 ; op. 16

Partition non publiée

Manuscrit dans les archives familiales
Matériel d’orchestre en dépôt à Radio-France
Partition pour piano et chant (archives familiales)

« PROMÉTHÉE ENCHAÎNÉ » : projets à suivre…

Code SACEM : 6737898001

Acte I: 24′
(dont 7′ pour la Scène 1 = Prologue)

Acte II: 22′

Acte III: 10-12′

Durée totale :
1) au concert : 1 heure (approximativement)
2) sur scène : 1 heure 15′ (probablement)

Rôles:
1 ténor (Prométhée)
1 basse (Hermès)
1 soprano (Io)
1 trio de chanteuses :
- 1 soprano (le coryphée)
- 1 mezzo (la parastate I)
- 1 contralto (la parastate II)
(ce sont 3 Océanides détachées du grand chœur des Océanides).

Effectif choral : 50 femmes (les Océanides).

Effectif orchestral :
3 flûtes, 2 hautbois, 1 cor anglais,
2 clarinettes, 1 clarinette basse,
3 bassons, 1 contrebasson,
4 cors, 4 trompettes,
3 trombones, 1 trombone basse, 1 tuba, timbales, batterie (2 exécutants), 1 célesta,
4 harpes; 18 (ou 16) violons I, 16 violons II,
14 ou 12 altos, 10 celli, 12 ou 10 contrebasses

(► Madame Maurice Emmanuel)

Audition du 1er acte le 23 mars 1919 à la Salle Gaveau par l’Orchestre de l’Association des Concerts Colonne-Lamoureux. Direction : Camille Chevillard ; Prométhée : Laffitte ; les Océanides : Jane Laval, Myrrhis et Frézier.

1ère audition radiodiffusée du 1er acte, à Radio-Paris, sous la direction de Manuel Rosenthal ; interprètes : Jean Planel, Mmes Germaine Cernay, Lise Daniels et Branèze, au printemps 1939.

Audition privée : chez Elisabeth Depaux-Dumesnil, 9, avenue de la Gde-Armée, Paris 16e, lundi 16 mars 1959.

Audition privée sur invitation de l’œuvre entière, dans sa réduction pour le piano, au Conservatoire National de Musique de Paris, salle Berlioz (« où M. E. faisait sa classe d’histoire »), sous la présidence de Raymond Loucheur (directeur du CNSP), avec une présentation de Fred Goldbeck ; pianistes : C. Loirat et A. M. Bouhan-Hardy ; chanteurs : Pierre Dizin (Prométhée), Yvon Le Marc’Hadour (Hermès), Madalen Liermann Le Marc’Hadour (Io), Mmes Liermann Le Marc’Hadour, Codinaz et Micheline Grancher (trio d’Océanides); Chorale des JMF dirigée par Louis Martini (grand Chœur des Océanides), le 21 mai 1959.

1ère audition publique de l’œuvre entière, au Grand Théâtre des Champs-Elysées, avec une présentation de Fred Goldbeck; par l’Orchestre Radio-Symphonique et les Chœurs de la RTF, direction Eugène Bigot et René Alix. Chanteurs : Jean Mollien (Prométhée), Yvon Le Marc’Hadour (Hermès), Geneviève Moizan (Io), Mmes Le Marc’Hadour, Micheline Grancher et Codinaz (trio d’Océanides) ; chœurs de la RTF (troupe des Océanides, lundi 23 novembre 1959.
Radiodiffusion de l’enregistrement du 23 novembre 1959, au Grand Théâtre des Champs-Elysées, sur France III, le 27 novembre 1959, à 20h00.

« SALAMINE »

« SALAMINE »
tragédie lyrique en trois actes ; sur une traduction des « Perses » d’Eschyle par Théodore Reinach

1921 – 1923 ; 1927 – 1928; op. 21

CHOUDENS, pour la réduction au piano de l’ensemble de l’ouvrage et pour la partition d’orchestre de l’Ouverture seulement (1929, 1931), les partitions d’orchestre des Actes I, II et III ne sont pas encore imprimées.

Il existe en dépôt chez CHOUDENS, la partition et le matériel d’un « arrangement » pour le concert de l’Ouverture et des Scènes 2 et 3 du Ier Acte.

Manuscrits dans les archives familiales

Il existe un manuscrit de l’Ouverture de Salamine pour piano à 4 mains dans les archives familiales.

Le matériel a disparu ??? mais que reste-t-il à l’Opéra ???

Code SACEM : 6804680711

Ouverture: 5′

Acte I: 39′
Acte II: 13′
Acte III: 22-23′

Durée totale:
1) au concert: 80′
2) sur scène: 90′

Rôles:
1 ténor (Xerxès)
1 baryton (le Messager)
1 basse (l’Ombre de Darius)
1 soprano (la Reine Atossa)
4 chanteuses détachées du chœur des femmes et 6 chanteurs détachés du chœur des hommes (Dignitaires de la Cour);
1 danseuse mariandyne

Effectif choral:
65 femmes
47 hommes
Chiffres établis d’après le nombre des parties de chant en dépôt à l’Opéra

Effectif orchestral :
1 petite flûte, 3 grandes flûtes, 1 flûte en sol,
3 hautbois, 2 clarinettes + 3e clarinette en si b (à défaut de flûte en sol), 1 clarinette basse,
1 cor anglais, 3 bassons, 1 contrebasson,
4 cors, 4 trompettes, 3 trombones, 1 trombone basse, 1 tuba,
timbales (1 exécutant), grosse caisse et triangle (1 partie), cymbales et tam-tam (1 partie), tambour (1 partie), 1 célesta (pour les Actes II et III seulement),
2 harpes; 12 violons I, 12 violons II,
8 altos, 8 celli, 8 contrebasses

(► Jacques Rouché, directeur de l’Opéra de Paris)

1) Au Théâtre :

Créé à l’Opéra de Paris en 1929, 1ère représentation le 19 juin, …, 7e, mercredi 13 novembre. (D’autres représentations auraient sans doute suivi, car le public venait de plus en plus nombreux, si Pernet, l’admirable interprète du Messager, n’était tombé malade).

Distribution initiale au Théâtre :
Chef d’orchestre: Philippe Gaubert
Interprètes: Franz (Xerxès), André Pernet (le Messager), Marisa Ferrer (la Reine Atossa), Narçon (l’Ombre de Darius), Faber (le Coyphée), Mmes Marillet, Lalande, Manceau et Lumière, MM. Gilles, Vergnes, Madlen, Guyard, Ernst et Nègre (Dignitaires de la Cour); Yvonne Franck (une danseuse mariandyne). Chef de chant: Roger Pénau; Maître de ballet: Guerra ; metteur en scène : Pierre Chéreau ; Chef des chœurs : Picheran. Régisseur de la scène : Reffet. Décors de Darlot, d’après les maquettes d’ Azéma.

2) Au Concert :

En mars 1952, exécution de l’arrangement pour le concert mentionné ci-contre, à la Société des Concerts du Conservatoire de Paris, sous la direction de Philippe Gaubert ; interprètes : André Pernet et Marisa Ferrer.

Au début de l’année 1939: 2e audition de l’arrangement pour le concert, donnée à la Société des Concerts du Conservatoire de Paris, sous la direction de Charles Münch, avec les créateurs pour interprètes.

Le 21 avril 1950, en soirée, l’Orchestre Radio-lyrique exécute l’ouvrage entier, sous la direction d’Eugène Bigot, avec les Chœurs de René Alix ; chanteurs : R. Verdière (Xerxès), Lucien Lovano (le Messager), Marisa Ferrer (la Reine Atossa), A. Pactat (l’Ombre de Darius), A. Falcon (le Coryphée), Mmes G. Moizan, G. Chellet, G. Corney, MM. Joseph Peyron, R. Lilty, P. Germain et F. Debessan (Dignitaires de la Cour). Texte de présentation de José Bruyr.

Le 29 mars 1958, l’ouvrage entier est donné en émission différée par la RTF, France III, dans le Cycle de « l’Analyse Spectrale de l’Occident », au cours de la Journée politique des émissions consacrées à la Grèce antique. Présentation par Fred Goldbeck ; argument dit par Jean Toscane.
Distribution : chef d’orchestre, Tony Aubin – Chef des chœurs, René Alix – Flore Wend (la Reine Atossa), Jean Giraudeau (Xerxès), André Veyssières (Darius), Bernard Demigny (le Messager), Lucien Lovano (le Coyphée, récitant), Joseph Peyron (un dignitaire de la Cour).

Le 21 mars 1967: exécution publique à Strasbourg. A l’initiative de Marc Honegger.

Le 5 juin 1969, exécution publique par l’ORTF à Paris.

« AMPHITRYON »

« AMPHITRYON »
Comédie musicale, texte parlé traduit de l’Amphitryon de Plaute, par le professeur A. Ernout et les étudiants du « Groupe de Théâtre Antique » de la Faculté des Lettres de Paris ; musique de scène et deux passages chantés composés par M. E.

1936, op. 29

Partition publiée en 2012 par les Presses Universitaires de Paris Sorbonne (PUPS), sous la direction de Sylvie Douche : on peut demander à Sylvie Douche par Internet les parties séparées – si on désire exécuter l’œuvre.

Il existe un « arrangement pour le concert » avec un texte de liaison dû à Jacques Chailley

Projets à suivre…

Code SACEM : 6035500601 / 611

Détail des éléments musicaux dus à M. E. :

Prélude
Canticum de Sosie
Mélodrame de Sosie (récit de la bataille) – Interlude –
Canticum d’Alcmène
Mélodrame de Jupiter
Postlude

Effectif vocal: 1 ténor (Sosie);
1 soprano (Alcmène)

Effectif orchestral :
2 hautbois, 2 clarinettes en la, 2 bassons,
1 cor en fa, 2 trompettes, timbales,
1 harpe; 1 contrebasse.

Durée de l’ensemble de l’œuvre sur scène :
environ 1 heure 45′

« L’arrangement pour le concert » exige, en plus de l’effectif vocal indiqué plus haut, un rôle de récitant pour le texte de liaison, tenu par Mercure.

Durée de l’ »arrangement pour le concert » :
de 19 à 20′ (décomposée en 12′ 10″ – 12′ 50″ pour la musique vocale et orchestrale et de 7′ pour le texte de liaison parlé.

Le 20 février 1937, créé sur scène à Paris, au Grand Amphithéâtre de l’Institut d’Art et d’Archéologie, par les étudiants du « Groupe théâtral antique de la Sorbonne », sous la direction musicale de Jacques Chailley, avec Irène Joachim dans le rôle d’Alcmène et Malvasio dans celui de Sosie; mise en scène de Maurice Jacquemont; décors et costumes de Jean Bazaine.

Depuis, plus de 15 représentations théâtrales à Paris, dans les grandes villes de province et à l’étranger, en particulier:

Le 13 juin 1942, au Théâtre National Populaire (Palais de Chaillot, avec l’Orchestre de la Société des Instruments à vent, direction Jacques Chailley.

Le 3 mai 1945, au Théâtre National de l’Odéon, avec le même orchestre, même direction et comme chanteurs: Noémie Pérugia et Bernard Demigny.

« L’arrangement pour le concert » (signalé ci-contre) a été exécuté :

En 1ère audition publique, le 28 décembre 1941, par l’Orchestre de la Société des Instruments à vent, à la Salle du Conservatoire, direction Jacques Chailley. Rôles: le récitant (Mercure): Jean-Louis Barrault – Sosie: Jacques Jansen – Alcmène: J. Barré.

Par la Radiodiffusion Française, au cours d’une émission destinée aux Amériques, en 1952.

En public, à l’Institut d’Art et d’Archéologie de la Sorbonne, le 5 décembre 1959, au cours d’un hommage de l’Université de Paris et de la RTF à Maurice Emmanuel. Chef d’orchestre: Pierre Capdevielle – le récitant (Mercure) : Jacques Chailley – Sosie : Louis-Jacques Rondeleux – Alcmène : Claudine Verneuil.
Allocutions par René Dumesnil et Jacques Chailley.

A l’Auditorium du Théâtre des Arlucs de Cannes, direction Philippe Bender, le 19 avril 2012.