PIERROT PEINTRE

« PIERROT PEINTRE »,
Pantomime (avec stances parlées et un air chanté) ; livret de M. E. et Félix Regamey (artiste peintre)

1886, op. 1 – Partition non publiée

Version pour 2 pianos

Matériel d’orchestre à Radio France

Pas de code SACEM

2 tableaux

environ 30′

Rôles: 1 contralto (ou mezzo-soprano) pour Colombine
1 actrice parlant pour la Fée;
des figurants.

Effectif orchestral:
2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 1 trombone, timbales (1 exécutant), batterie (2 exécutants), 1 harpe; 12 violons I, 10 violons II, 6 altos, 6 celli, 6 contrebasses

1ère audition donnée par la Radiodiffusion Nationale (Lille, Toulouse, Limoges), en septembre 1938; rôle de Colombine tenu par Germaine Cernay; orchestre dirigé par Manuel Rosenthal

SONATE pour violoncelle et piano

SONATE pour violoncelle et piano

1887, Op. 2 – SENART (1921),
puis SALABERT

Code SACEM : 6847858501

3 mouvements

20′

(► Paul Bazelaire)

Création par Paul et Louise Bazelaire le 12 février 1921, salle Erard à Paris
– Maurice Maréchal et Emile Poillot, à Beaune
– Maurice Maréchal et Jeanne Marie Darré
– Fernand Pollain et Ida Perrin, à Valenciennes et au Conservatoire américain de Fontainebleau
– André Rémond et Geneviève Joy
– Jacqueline et Marcelle Heuclin, à un « Concert de Midi » des étudiants de la Sorbonne, en 1956 (présentation par Dorel Handmann),
– Olivier Grenat et Marguerite Weiss- David, au cours d’un Festival M. E., à Bruxelles (1957)
– Reine Flachot et Valérie Soudères, aux « Amis de la Musique de Chambre » (1958), puis au cours d’un concert d’œuvres de M. E. donné par la RTF, en novembre 1958 pour le 20ème anniversaire de sa mort
– André Lévy et Hélène Boschi, au Triptyque (1961) ((R)) au cours de l’émission de Roland Manuel: « Plaisirs de la Musique »
– Raphaël Pidoux et Nicolas Angelich (rediffusée en 2003/ Hector)
– Marc Coppey et Eric Le Sage (1993) AFAA K617, CD réédité en 2003, distribué par Harmonia Mundi
– Raphaël Perraud et Laurent Wagschal, CD TIMPANI 1C1167 (2011)

OUVERTURE POUR UN CONTE GAI

OUVERTURE POUR UN CONTE GAI

1890, Op. 3 – non publiée

Transcriptions pour diverses formations : Fanfare « La Sirène », Musique de la 2e Région aérienne, Musique des Gardiens de la Paix

Enregistrement par l’Orchestre d’harmonie de la Musique municipale de Bordeaux, dir. Lucien Nora, VERSEAU M. 10.050, en 1978

Enregistrement par l’Orchestre Philharmonique Slovène, dir. Emmanuel Villaume, en 2011, TIMPANI 1C1189

Code SACEM : 7810982301 et 7810982303

2 petites flûtes,
2 flûtes,
2 hautbois,
2 clarinettes,
4 bassons,
4 cors,
3 trompettes,
1 cornet à piston,
3 trombones,
1 tuba,
timbales (1 exécutant),
batterie (3 exécutants);
16 violons I,
16 violons II,
10 altos,
10 celli,
10 contrebasses

5’ 41’’

1ère audition aux Concerts Symphoniques de Vichy, direction Philippe Gaubert, 1920

Depuis, une douzaine d’exécutions publiques, sous les directions de Armand Ferté, Dieppe, Henri Büsser, Aix-les-Bains, Reynaldo Hahn, Cannes, Philippe Gaubert, à la Société des Concerts du Conservatoire, Paris, 1934, J. Ed. Barat, fanfare « La Sirène de Paris », 1936, Rhené Bâton, aux Concerts Pasdeloup, 1937, Amable Massis, Troyes, Manuel Rosenthal, Orchestre National, au Théâtre des Champs-Elysées, 1946, Roger Fayeulle, Musique de l’Air, 1950, Désiré Dondeyne, Musique des Gardiens de la Paix, 1958, Robert Blot, « Les Musigrains », 1959, Jacques Murgier, Dijon, 1961,

Plusieurs radio-émissions, sous les directions de Désiré-Emile Inghelbrecht, J. Clergue, J. Giardino, René Corniot, à Radio-Lyon, etc.…

RF / RE

PREMIERE SONATINE pour piano dite « bourguignonne »

PREMIERE SONATINE pour piano
dite « bourguignonne »

1893, Op. 4 – HEUGEL (1923) – puis LEDUC

Code SACEM : 7704774611 et 6926574501

4 mouvements

8 – 10′

(► Isidore Philipp)

Création par Emile Poillot, à Dole, le 14 mai 1923
– Robert Casadesus, à la Société Nationale de Musique, 1925
– Marcelle Heuclin, à La Haye
– Hélène Boschi
– Valérie Soudères Hamilton
– Henriette Faure (1961)
– Philippe Bianconi, Bagatelle, 28 juin 2002
– Solène Getenet, 5 décembre.2003, Antony
– Laurent Wagschal à Dijon en 2012 et en 2013 à Nantes

DEUXIEME SONATINE pour piano dite « pastorale »

DEUXIEME SONATINE pour piano
dite « pastorale »

1897, Op. 5 – HEUGEL (1923) – puis LEDUC

Code SACEM : 8706069011 et 6926574501

Le coucou
La caille
Le rossignol

8 – 10′

(► Isidore Philipp)

Création par Emile Poillot, à Beaune, le 11 novembre 1922
– Hélène Coffer, au Caire
– Barbara Geary, USA
– Hugues Leclère (2003)
– Billy Eidi (2009)
– Louise Aghassian, Antony (2011)
– Laurent Wagschal en 2012 et 2013

SONATE en ré mineur pour piano et violon

SONATE en ré mineur pour piano et violon

1902, Op. 6 – DURAND (1903)

Code SACEM : 6847858401

3 mouvements

environ 25′

(► Charles Tournemire)

Création par Charles Tournemire et Joseph Debroux , à la salle Pleyel, le 26 avril 1906, devant la Société des Compositeurs de Musique
– Autres exécutants: en France, les violonistes Lucien Capet, Firmin Touche, Hélène Arnitz (à la Radio); en Belgique, Arthur de Greef (pianiste); aux Pays-Bas, Betsy Eshuys (pianiste) et Adolf Poth (violoniste), Rotterdam (1920) ((RF))
– Anne-Claire Lantenois (piano) et Amandine Ley (violon), Antony (2008)
– Isabelle Lesage (violon) et Honoré Béjin (piano) en 2013
– François Killian (piano) et Frédéric Angleraux (violon) en 2013

ZINGARESCA, Fantaisie pour orchestre réduit

ZINGARESCA
Fantaisie pour orchestre réduit

1902, Op. 7 – non publiée

Copie imprimée : Toulouse, 1981

Code SACEM : 8201746611

2 piccoli,
2 pianos,
timbales;
18 violons I,
16 violons II,
10 altos,
10 celli,
10 contrebasses

5′

1ère audition à un Concert privé d’Alfred Cortot, à l’Ecole Normale de Musique, au cours d’un Festival M. E., direction Fred Goldbeck, le 16 novembre 1937

1ère audition publique chez Lamoureux, direction Eugène Bigot, en 1937,
2e audition publique à un Concert de l’Ecole Normale de Musique, direction Fred Goldbeck, le 27 mars 1939,
- Puis: sous la direction de Jean Witkowski, à Lyon, en 1945, sous la direction de Samuel Baud-Bovy, à Radio-Genève
- en mars 2004, à Paris IV Sorbonne, sous la direction de Sylvie Douche

RE

QUATUOR en si b pour 2 violons, alto et violoncelle

QUATUOR en si b pour 2 violons, alto et violoncelle

1903, Op. 8 – DURAND (1912)

Pas de code SACEM

4 parties

26′

(►Robert Hausmann, membre du Quatuor Joachim)

1ère audition par le Quatuor Charot (Charot, Besnard, Lefranc, Maurice Maréchal), à Paris, le 23 février 1912
– A S’Gravenhage (Pays-Bas), par le Haagsch Strijk-Kwartet (1921) – A Dijon, par le Quatuor Charot renouvelé (1941)
– Quatuor Parrenin: ä Paris, au cours d’un Concert d’œuvres de M. E., donné par la RTF, pour le 20e anniversaire de sa mort (novembre 1958) et au Festival International de Besançon (1959)
– au Concertgebouw d’Amsterdam (Pays-Bas): Quatuor Maart, en mars 2000
-1er enregistrement par le Quatuor Stanislas chez TIMPANI 1C1167 (2011).

MESSE pour grand orgue

MESSE pour grand orgue

1905 – manuscrit « à réviser »

Œuvre posthume en cours d’édition par Jean-Marie Meignien, organiste à St Martin-lès-Vignes, Troyes

I. Entrée
II. Offertoire
III. Communion
IV. Sortie

Pas de dédicataire

Durée : ?

Création sans doute en 2014…

« O FILII »

« O FILII »: Chant traditionnel de Pâques, harmonisé pour soli et chœur à 4 voix mixtes

1905, Op. 9 – HERELLE et FORTEMPS (1923), puis « Consortium Musical »

Code SACEM : ?

Les 12 strophes de cette cantilène pascale ont été réparties par l’auteur en 3 groupes musicalement identiques, chaque groupe ayant une structure chorale variée

environ 15′

(► Félix Raugel)

A été au répertoire de plusieurs églises parisiennes, dont Saint-Honoré d’Eylau quand Félix Raugel y était maître de chapelle – A présent, exécutions inconnues des héritiers de M. E.

SUITE sur des airs populaires grecs, pour violon et piano

SUITE sur des airs populaires grecs, pour violon et piano

1907, Op. 10 – DURAND (1914)

Code SACEM : 687100470

Quatre danses grecques :
- Khasarikos
- Marmaro et Amadès
- Pyrghi
- Boulgarikos

environ 12′

(► Joseph Debroux)

Création le 3 février 1909 par G. Willaume, violon, et Maurice Emmanuel, piano
– Hortense de Sampigny et Hélène Arnitz
– Lucia Artopoulos (avec Tasso Janopoulo comme pianiste)…
– Patrick Bismuth (violon) et Anne Gaëls (piano) : CD ZigZag Territoires, ZZT010801/2 (2001)
– Alexis Galpérine (violon) et Laurent Wagschal (piano) : CD TIMPANI 1C1167 (2011)
– Alexis Galpérine et Geneviève Ibanez (piano) au Creusot en mai 2013

OUVERTURE de « SALAMINE »

OUVERTURE de « SALAMINE »

1923 – 1928; fait partie de l’op. 21 –

CHOUDENS (1931)

1 petite flûte,
3 grandes flûtes,
1 flûte en sol,
3 hautbois, 2 clarinettes + 3e clarinette en si b (à défaut de flûte en sol),
1 clarinette basse
1 cor anglais,
3 bassons,
1 contrebasson,
4 cors,
4 trompettes,
3 trombones,
1 trombone basse,
1 tuba, timbales (1 exécutant),
grosse caisse et triangle (1 partie),
cymbales et tam-tam (1 partie),
tambour (1 partie),
2 harpes; 12 violons I,
12 violons II,
8 altos,
8 celli,
8 contrebasses

de 4’30″ à 5′

1ère audition à l’état isolé, aux Concerts du Conservatoire de Nancy, direction Alfred Bachelet, le 8 novembre 1931.

Ensuite: sous l’égide du « Bruckner Fonds », à Vienne (Autriche), direction Samuel Baud-Bovy, le 30 novembre 1934 – par l’Orchestre de la Suisse Romande, direction Samuel Baud-Bovy, le 20 janvier 1937.

RE

SONATE pour clarinette, flûte et piano ou « Sonate en trio »

SONATE pour clarinette, flûte et piano ou « Sonate en trio »

1907, Op. 11 – LEMOINE (1929)

Code SACEM : 6847858301 et 8615273901

Trois mouvements

Durée : 15’

(► Raoul et Marguerite d’Harcourt)

Première audition privée chez les d’Harcourt le 29 mars 1925 avec Louis Cahuzac, René Leroy et Janine Weill
- Première audition publique le 8 mars 1927 avec Cahuzac, Blanquart et Yvonne Lefébure, lors d’un festival Maurice Emmanuel
- Lancelot, Rampal, Yvonne Lefébure à la RTF en mai 1959
- Le 16.12.2000, aux Schubertiades, avec Paul Meyer, clarinette, Emmanuel Pahud, flûte, Eric Le Sage, piano
- Le 31.08.2003, aux Serres d’Auteuil, avec Nicolas Baldeyrou, clarinette, Juliette Hurel, flûte, et Sodi Braide, piano

« IN MEMORIAM » poème pour voix, violon, violoncelle et piano

« IN MEMORIAM » poème pour voix, violon, violoncelle et piano,
composé par M. E. à la mémoire de sa Mère sur un texte de Robert Vallery-Radot

1908, Op. 12 – DURAND (1909)

TIMPANI 1C1030 (1995 – réédité en 2013) : dans l’intégrale des Mélodies d’Emmanuel avec Florence Katz, mezzo-soprano, Marie-Catherine Girod, piano, Lionel Peintre, baryton, Jean-Marc Phillips, violon, Henri Demarquette, violoncelle

Code SACEM : 9866927701

Une voix d’homme et une voix de femme
4 parties:
- La voix du fils, violoncelle et piano
- violoncelle et piano, seuls
- La voix du fils et le piano
- La voix de la mère, violon, violoncelle et piano

Durée : environ 20′

(► Dilectae Matri)
(► Raoul Plamondon)

1ère audition privée chez Raoul et Marguerite d’Harcourt, le 29 mars 1925, par Madame Claire Croiza, Denyse Bascouret, Louis Feuillard et Janine Weill;
- à Berlin, le 29 juin 2000, à la « Hanns Eisler Hochschule » (Wolfgang Panwitz);
- à la Salle Béton 7, à Athènes, le 22 janvier 2012
- à Dijon, à l’hôtel Maleteste, le 14 septembre 2013, par Sylvine Lepel-Cointet, soprano, Alexis Galpérine, violon, Anaïs Bodart, violoncelle, et Honoré Béjin, piano

TROIS ODELETTIES ANACREONTIQUES

TROIS ODELETTIES ANACREONTIQUES
orchestrées

1911

En dépôt à Radio France

Voix de femme ou voix d’homme,

2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, timbales, 1 harpe; 10 violons I, 10 violons II, 8 altos, 8 celli, 6 contrebasses

Environ 15′

1ère audition à la Société des Concerts du Conservatoire, sous la direction de Philippe Gaubert, par Rose Féart (flûte solo: Marcel Moyse), le 20 mars 1921;

2e audition aux Concerts Colonne, avec le concours de Marcelle Bunlet, en 1937.

TROIS ODELETTIES ANACREONTIQUES pour voix, flûte et piano

TROIS ODELETTIES ANACREONTIQUES pour voix, flûte et piano :
sur des vers de Rémi Belleau et Pierre de Ronsard

1911, Op. 13– DURAND (1914)

Code SACEM : 6925706011

Une voix d’homme ou une voix de femme

1) Au printemps
(►Povla Frisch)
2) A la cigale
(►Mme Louis Havet)
3) A la rose
(►Louis Havet)

15′ pour l’ensemble

1ère audition à un Concert Henri Saïller, le 27 mars 1912, avec Povla Frisch (chant), Clouet (flûte), Emile Pouillot (piano)

- Depuis, une trentaine d’exécutions en France et à l’étranger, publiques ou radiodiffusées, avec comme principaux interprètes :
a) pour le chant : Mmes Jane Laval (de l’Opéra de Paris); Kwant Törngren et Berthe Seroen, Pays-Bas; Germaine Cernay, Mona Péchenart, Madeleine Chardon, Wolska, J. Montjovet, Jane Arger, Blanc-Audra, Faye, Christiane Van Acker, à Bruxelles (1957), Florence Katz, MM. Pierre Bernac, Paul Derenne au Triptyque (1960);
b) pour la flûte: MM. Marcel Moyse, René Le Roy, Blanquart, Lavaillotte, Christian Lardé, Claude Lefebvre
c) Pour le piano : enregistrées par Marie-Catherine Girod
Exécution de ces Odelettes en province, par les « Jeunesses Musicales de France »

TROIS PIECES POUR ORGUE OU HARMONIUM

TROIS PIECES POUR ORGUE OU HARMONIUM

1892 – 1911, Op. 14 – SENART (1928)
Insérées au Recueil de l’Abbé Joubert, publié d’abord par SENART (entre 1912 et 1915), puis par SALABERT (depuis 1941) (épuisé)

Editées par Henri LEMOINE (1986), après révision par le Dr Thomas Daniel Schlee

Code SACEM : 8531831701

I. O salutaris adoro te devote (andante) = 3′

II. Sortie = 4′

III. Andantino = 6′

Exécutions inconnues des héritiers de M. E., sauf une radiodiffusion de la BBC de Londres entre 1930 et 1943 et une exécution des pièces II et III au grand orgue de Saint-Pierre du Gros-Caillou, Paris par Noëlie Pierront, le 22 décembre 1961

- à Saint-Eustache, Paris, messe à la mémoire de Marthe et Frank Emmanuel, en mai 1998.
- A Meudon, sur l’orgue de Marcel Dupré par Ton van Eck, organiste de St Bavon à Haarlem, NL
- Plusieurs exécutions en Allemagne par le Dr Thomas Daniel Schlee
- Plusieurs exécutions par Jean-Marie Meignien, organiste à Troyes ; en mai 2013, à Bar-sur-Aube

TRENTE CHANSONS BOURGUIGNONNES DU PAYS DE BEAUNE

TRENTE CHANSONS BOURGUIGNONNES DU PAYS DE BEAUNE : mélodies populaires recueillies par Charles Bigarne, Antonin Bourgeois, Charles Masson, puis harmonisées avec piano par M. E.

1913, Op. 15– DURAND (1917)
Rééditées par DURAND (2006)

Code SACEM : 6167798011 (le recueil)

Voix d’homme ou voix de femme, parfois chœurs d’hommes et de femmes

4 chansons avec grands chœurs :
« Chez Jean Nicot »,
« Les filles de Clavoillon ».
« M’y allant promener » (celle-ci purement chorale, sans accompagnement),
« La perdriole »

Durées diverses :
de 1′ à 4’45″ – 5′

L’ensemble du recueil :
► Julien Tiersot)

1ère audition de six de ces Chansons : « Le pommier d’août », « La complainte de Notre-Dame », « Le chant de mai »; « Il était une fille », « C’ast les gens de Bouze », « Les mois de l’année », par Mmes Speranza Calo et Nordmann, MM. Paul Gibert, avec Jean Gallon au piano, au Cercle Artistique et Littéraire, le 27 février 1913

– Depuis, les Trente Chansons ont été chantées un peu partout dans le monde entier, quelques-unes d’entre elles comme « La perdriole », au moins 100 fois: ä Paris, Dijon, Beaune, Bar-sur-Aube, Dole, Metz, Bourges, Fontainebleau, Louvain, Anvers, Amsterdam, Rio de Janeiro, … et au Canada, etc.

Principaux interprètes français : MM. René Hérent, Charles Panzera …, Mmes Germaine Cernay, Madeleine Grey
Enregistrement par le Chœur de Bourgogne (dir. Roger Toulet) avec Florence Katz, mezzo soprano, J.P. Quenondon, ténor, et Laure Rivierre, piano (Marco Polo – 8.753713)
Décembre 2012 : exécution intégrale des Chansons bourguignonnes aux Conservatoires de Bourg-la-Reine et Châtenay-Malabry (dir. Florence Katz)

SEIZE CHANSONS BOURGUIGNONNES DU PAYS DE BEAUNE

SEIZE CHANSONS BOURGUIGNONNES DU PAYS DE BEAUNE
Orchestrées

(en dépôt chez DURAND, sans contrat)

1ère audition de trois de ces 16 chansons orchestrées: « La Bergère et le Seigneur », « Adieu Bergère » et « Le Pommier d’Août », aux Concerts Colonne, sous la direction de Gabriel Pierné, par Jane Laval (de l’Opéra), le 26 mars 1921.

Nombreuses exécutions, surtout entre les deux Guerres, par la Radiodiffusion Française (avec les chorales de Félix Raugel et d’Yvonne Gouverné); cependant, exécutions en salle publique dont voici les principales :

- A la Société Charles Bordes, à Toulouse, le 7 mars 1934: « La Perdriole » (chef d’orchestre Pélissier).

- A la Société des Concerts du Conservatoire, à Paris, le 24 février 1935: « Guignolot d’Saint Lazot », « Le Pommier d’Août », « La Complainte de Notre-Dame », « Noël », « La Malmariée », par Madeleine Grey (chef d’orchestre : Philippe Gaubert)

- 3 grandes chansons chorales, par la chorale de Félix Raugel (chef d’orchestre : Désiré Emile Inghelbrecht)

- 3 chansons chantées par Charles Panzera (chef d’orchestre: Reynaldo Hahn)

Plus récemment :

Au 109e Concert classique de l’Association des Concerts de Bourges, 5 chansons chantées par la Schola Saint-Etienne, la Chorale Clairejoie et les Chœurs de l’Ecole Nationale de Musique de Bourges, sous la direction orchestrale de Charles Brown, le 29 juin 1957

Au cours d’un hommage de l’Université de Paris et de la RTF à M. E., à l’amphithéâtre de l’Institut d’Art et d’Archéologie, le 5 décembre 1959 :
5 chansons chantées par Claudine Verneuil et Louis-Jacques Rondeleux (chef d’orchestre P. Capdevielle)

Un seul enregistrement de 5 chansons orchestrées :

ERATO 0630 – 17577-2

Orchestre de l’Opéra National de Lyon, sous la direction de Kent Nagano, avec Dawn Upshaw, soprano,

Sur ce CD figurent aussi des Chants d’Auvergne de Joseph Canteloube.

a) Chansons chorales :
« Chez Jean Nicot »
1914
Chœur de soprani, contralti, ténors et basses – 2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes (A), 3 bassons, 4 cors (F), 3 trompettes (C), 3 trombones, 1 tuba, 3 timbales, 1 grosse caisse, cymbales, 1 tambour; 16 ou 12 violons I, 16 ou 10 violons II, 10 ou 6 altos, 10 ou 6 celli, 8 ou 6 contrebasses

2’30″

« La Perdriole »
1915
1 chœur de femmes et 1 chœur d’hommes, desquels se détachent tantôt 1 ténor, tantôt 1 soprano, tantôt 1 contralto, tantôt 1 basse, tantôt des groupements divers de ces voix
– 1 petite flûte, 2 grandes flûtes, 2 hautbois,
1 cor anglais, 2 clarinettes, 1 clarinette basse, 3 bassons, 4 cors (F), 3 trompettes (C), 3 trombones, 1 tuba, 3 timbales, 1 grosse caisse, 1 triangle, 1 tambour; 16 violons I,
16 violons II, 16 ou 10 altos, 16 ou 10 celli,
16 ou 8 contrebasses

4′ 45″ – 5′

« Guignolot d’Saint Lazot »
1930
1 solo (homme ou femme) et 1 chœur d’enfants – 1 clarinette en la, 1 basson; 14 violons I, 12 violons II, 8 altos, 8 celli, 6 contrebasses

1′ 30″

« La Malmariée »
1932

1 solo (femme) et 1 chœur dans la coulisse (en sourdine) – 1 flûte, 1 hautbois, 1 basson, 1 cor (F), 3 timbales; 12 violons I, 12 violons II, 8 altos, 8 celli, 4 contrebasses

3′

« Guillenlé »
1935
1 solo et 1 petit chœur de 3 ou 4 voix – 1 flûte, 1 hautbois, 2 clarinettes en la, 2 bassons, 2 cors; 1 violon solo, 2 contrebasses

1′

« Les Filles de Clavoillon »
1935
Chœur d’hommes et de femmes (tout ce chœur alterne avec les ténors seuls, ou les hommes seuls, ou les femmes seules) – 2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 2 trombones, 3 timbales, 1 tambour; 14 violons I, 12 violons II, 8 altos, 8 contrebasses

1′ 45″

b) Chansons non chorales :
« Il était une fille, une fille d’honneur »
1914

1 voix de femme – 2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes en si b, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 3 timbales, 14 violons I, 12 violons II, 8 altos, 8 celli, 6 contrebasses

2′

« Complainte de Notre-Dame »
1932
1 voix de femme – 1 flûte, 1 hautbois, 1 clarinette en si b, 1 basson, 1 cor; 1 alto solo, 4 ou 6 celli,

2′ 45″ – 3′

« Le Pommier d’Août »
1932
1 homme ou 1 femme – 1 matériel d’orchestre en fa et 1 matériel en sol: 1 flûte, 1 hautbois, 1 clarinette en si b, 1 basson, 1 cor (F), 1 trompette, 3 timbales, 10 violons I, 10 violons II, 6 altos, 6 celli, 4 contrebasses

3′ 30″

« Quand j’ai sorti de mon village »
1932
1 homme – 1 flûte, 1 hautbois, 1 clarinette en si b, 2 bassons, 1 cor, 1 trompette, 3 timbales; 12 violons I, 12 violons II, 8 altos, 8 celli, 6 contrebasses

1′ 45″

« C’ast les gens de Bouze »
1932
1 homme – 2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes en si b, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 3 timbales; 14 violons I, 12 violons II, 8 altos, 8 celli

2′

« Noël »
1933
1 homme ou 1 femme – 1 matériel d’orchestre en ré et 1 matériel en mi b: 2 hautbois, 2 clarinettes en si b, 2 bassons, 2 cors, 12 violons I, 10 violons II, 6 altos, 6 celli

1′ 30″

« Adieu, bergère »
1936
1 homme ou 1 femme – 1 matériel d’orchestre en sol et 1 matériel en la: 2 hautbois, 2 clarinettes en si b, 2 bassons, 2 cors, 3 timbales; 2 contrebasses

2′

« Belle i m’en vais en l’Allemagne »
1936
1 soprano et 1 ténor – 1 flûte, 2 hautbois, 2 clarinettes en si b, 2 bassons, 2 cors; 14 violons I, 14 violons II, 8 altos, 8 celli, 6 contrebasses

1’

« Le r’venant vivant »
1936
1 homme – 1 flûte, 2 hautbois, 2 clarinettes en la, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 4 timbales; 12 violons I, 10 violons II, 6 altos, 6 celli, 6 contrebasses

1′ 45″

« Le vigneron  »
1936
1 homme – 1 matériel d’orchestre en ré mineur et 1 matériel en mi mineur: 2 hautbois, 2 bassons, 2 cors, 3 timbales; 14 violons I, 10 violons II, 6 altos, 6 celli, 4 contrebasses

2′ 45″

PROLOGUE de PROMETHEE ENCHAINE

PROLOGUE de PROMETHEE ENCHAINE

1916, fait partie de l’op. 16 –
Non publié
Il existe une transcription pour l’orchestre harmono-symphonique de la Garde Républicaine

I. – Tranquillo molto
II. – Allegro leggiero e giocoso
III – Adagio
IV – Allegro molto

3 flûtes,
2 hautbois,
1 cor anglais,
2 clarinettes,
1 clarinette basse,
3 bassons,
1 contrebasson,
4 cors,
4 trompettes,
3 trombones,
1 trombone basse,
1 tuba,
timbales,
batterie ;
18 violons I,
16 violons II,
14 altos,
12 celli,
10 contrebasses

7′

1ère audition à l’état isolé, chez Lamoureux, direction Paul Paray, le 8 février 1925.

Depuis, 8 exécutions publiques sous les directions de Armand Ferté, Dieppe, 1926,
- Gabriel Pierné, Concerts Colonne, 1927,
- Philippe Gaubert, Société des Concerts, 1931,
- Gaston Poulet, 1931,
- Cdt Pierre Dupont, Musique de la Garde Républicaine, au Jardin du Luxembourg, Paris,
- E. Bozza, 1941.

RF

« PROMÉTHÉE ENCHAÎNÉ »

« PROMÉTHÉE ENCHAÎNÉ »,
tragédie lyrique en trois actes ; traduction abrégée du « Prométhée Enchaîné » d’Eschyle par M. E.

1916 – 1917 – 1918 ; op. 16

Partition non publiée

Manuscrit dans les archives familiales
Matériel d’orchestre en dépôt à Radio-France
Partition pour piano et chant (archives familiales)

« PROMÉTHÉE ENCHAÎNÉ » : projets à suivre…

Code SACEM : 6737898001

Acte I: 24′
(dont 7′ pour la Scène 1 = Prologue)

Acte II: 22′

Acte III: 10-12′

Durée totale :
1) au concert : 1 heure (approximativement)
2) sur scène : 1 heure 15′ (probablement)

Rôles:
1 ténor (Prométhée)
1 basse (Hermès)
1 soprano (Io)
1 trio de chanteuses :
- 1 soprano (le coryphée)
- 1 mezzo (la parastate I)
- 1 contralto (la parastate II)
(ce sont 3 Océanides détachées du grand chœur des Océanides).

Effectif choral : 50 femmes (les Océanides).

Effectif orchestral :
3 flûtes, 2 hautbois, 1 cor anglais,
2 clarinettes, 1 clarinette basse,
3 bassons, 1 contrebasson,
4 cors, 4 trompettes,
3 trombones, 1 trombone basse, 1 tuba, timbales, batterie (2 exécutants), 1 célesta,
4 harpes; 18 (ou 16) violons I, 16 violons II,
14 ou 12 altos, 10 celli, 12 ou 10 contrebasses

(► Madame Maurice Emmanuel)

Audition du 1er acte le 23 mars 1919 à la Salle Gaveau par l’Orchestre de l’Association des Concerts Colonne-Lamoureux. Direction : Camille Chevillard ; Prométhée : Laffitte ; les Océanides : Jane Laval, Myrrhis et Frézier.

1ère audition radiodiffusée du 1er acte, à Radio-Paris, sous la direction de Manuel Rosenthal ; interprètes : Jean Planel, Mmes Germaine Cernay, Lise Daniels et Branèze, au printemps 1939.

Audition privée : chez Elisabeth Depaux-Dumesnil, 9, avenue de la Gde-Armée, Paris 16e, lundi 16 mars 1959.

Audition privée sur invitation de l’œuvre entière, dans sa réduction pour le piano, au Conservatoire National de Musique de Paris, salle Berlioz (« où M. E. faisait sa classe d’histoire »), sous la présidence de Raymond Loucheur (directeur du CNSP), avec une présentation de Fred Goldbeck ; pianistes : C. Loirat et A. M. Bouhan-Hardy ; chanteurs : Pierre Dizin (Prométhée), Yvon Le Marc’Hadour (Hermès), Madalen Liermann Le Marc’Hadour (Io), Mmes Liermann Le Marc’Hadour, Codinaz et Micheline Grancher (trio d’Océanides); Chorale des JMF dirigée par Louis Martini (grand Chœur des Océanides), le 21 mai 1959.

1ère audition publique de l’œuvre entière, au Grand Théâtre des Champs-Elysées, avec une présentation de Fred Goldbeck; par l’Orchestre Radio-Symphonique et les Chœurs de la RTF, direction Eugène Bigot et René Alix. Chanteurs : Jean Mollien (Prométhée), Yvon Le Marc’Hadour (Hermès), Geneviève Moizan (Io), Mmes Le Marc’Hadour, Micheline Grancher et Codinaz (trio d’Océanides) ; chœurs de la RTF (troupe des Océanides, lundi 23 novembre 1959.
Radiodiffusion de l’enregistrement du 23 novembre 1959, au Grand Théâtre des Champs-Elysées, sur France III, le 27 novembre 1959, à 20h00.

MUSIQUES

MUSIQUES, cycle de 12 mélodies avec accompagnement de piano, sur des poèmes de Louis de Launay (extraits du volume « Crépuscules et Nocturnes », Plon, 1908)

1918, Op. 17 – SENART (1928)

Cf. CD TIMPANI 1C1030

Code SACEM : 9601434101

Tessiture vocale :
soprano, mezzo-soprano ou ténor; quelques passages à 2 versions au choix:
Prélude – Vibrations – Le vieux coucou – Sous les pins – Résonances – Invitation à la valse – Villanelle – Berceuse – Marche au bonheur – Valse hongroise – Des mots! Des mots! – Postlude

Durées diverses

(► M. et Mme Louis de Launay)

1ère audition à un Concert de la Société des Compositeurs de Musique, le 26 mai 1922, par Mlles Thuillant et Yvonne Lefébure

Ensuite: – Germaine Cernay (à la Radiodiffusion française)
- Mady Beaumont, à Liège (1930), puis à la Salle du Conservatoire Royal de Bruxelles (1932). RF
- Quelques exécutions isolées : à Antony (2006), au CNSMDP (mai 2013)

PREMIERE SYMPHONIE EN LA

1ère SYMPHONIE EN LA

1919, op. 18 – Composée à la mémoire de Pierre de Launay, jeune aviateur mort pendant la Grande Guerre.

Partition publiée chez LEMOINE, 2003

Quatre mouvements
I Tranquille molto
II Allegro leggiero e giocoso
III Adagio
IV Allegro molto

CD NAXOS Patrimoine, 1993, DDD 8-550889, avec l’orchestre de Rhénanie-Palatinat, dir. Leif Segerstam

CD TIMPANI 1C1189 – avec l’Orchestre Philharmonique Slovène, dir. Emmanuel Villaume

Code SACEM : 9942054901

1 petite flûte,
3 flûtes,
3 hautbois,
1 cor anglais,
2 clarinettes,

1 clarinette basse,
3 bassons,
1 contrebasson,
4 cors,
4 trompettes,
3 trombones,
1 trombone basse,
1 tuba,
timbales,
batterie (2 exécutants),
1 célesta Mustel,
2 harpes;
18 violons I,
14 violons II,
12 altos,
12 celli,
10 contrebasses

22′

(► Gabriel Pierné)

1ère et 2e auditions aux Concerts Colonne, direction Gabriel Pierné, les 5 et 12 février 1921
Ensuite au Casino de Dieppe, direction Armand Ferté, en été 1921 – A la Société des Concerts du Conservatoire, direction Philippe Gaubert, en 1924
– Aux « Concerts Straram », direction Walter Straram, jeudi 17 mars 1927
– A la Salle Gaveau, par l’Orchestre Symphonique Métropolitain, direction G. Fossier, le 27 janvier 1951
– Exécution publique aux Pays-Bas, en 2001
- Exécution publique en France, en 2003

11 novembre 2011 : sur France Musique, dans l’émission de François-Xavier Szymczak.

TROISIEME SONATINE pour piano

TROISIEME SONATINE pour piano

1920, Op. 19 – HEUGEL (1923) puis LEDUC

Code SACEM : 8715390301 et 6926574501

3 mouvements

8 – 10′

(► Isidore Philipp)

Création le 28 mai 1921 par Yvonne Lefébure au Cercle Musical et Dramatique Indépendant à Paris
– Janine Weill (1ère audition privée le 29 mars 1925 chez Raoul et Marguerite. d’Harcourt)
– Yvonne Lefébure (1ère audition publique à la Société Musicale Indépendante, le 15 avril 1925)
– Hélène Boschi, au Triptyque, à Paris et aux Pays-Bas
– Yvonne Lefébure, à l’Institut Français de Londres
– Laurent Wagschal en 2012 et 2013
– Betty Hovette en 2013…

SONATINE IV pour piano « sur des modes hindous »

SONATINE IV pour piano
« sur des modes hindous »

1920, Op. 20 – DURAND (1923)

Code SACEM : 6849052001

3 mouvements

8 – 10′

(► Ferruccio Busoni)

Création par Robert Casadesus à la Société Nationale de Musique, le 23 avril 1932
- Yvonne Lefébure à l’Academia Filarmonica Romana, Rome, en 1957
– Nadine Desouches, à Royaumont
– Marguerite Weiss David, à Bruxelles (1957)
– Yvonne Lefébure, à Salzbourg en 1958
– Pierre-Yves Gandon, Antony (2006)
– François Killian, Genève et Marseille (2012)
– Laurent Wagschal en 2012 à Dijon et en 2013 à Nantes

« SALAMINE »

« SALAMINE »
tragédie lyrique en trois actes ; sur une traduction des « Perses » d’Eschyle par Théodore Reinach

1921 – 1923 ; 1927 – 1928; op. 21

CHOUDENS, pour la réduction au piano de l’ensemble de l’ouvrage et pour la partition d’orchestre de l’Ouverture seulement (1929, 1931), les partitions d’orchestre des Actes I, II et III ne sont pas encore imprimées.

Il existe en dépôt chez CHOUDENS, la partition et le matériel d’un « arrangement » pour le concert de l’Ouverture et des Scènes 2 et 3 du Ier Acte.

Manuscrits dans les archives familiales

Il existe un manuscrit de l’Ouverture de Salamine pour piano à 4 mains dans les archives familiales.

Le matériel a disparu ??? mais que reste-t-il à l’Opéra ???

Code SACEM : 6804680711

Ouverture: 5′

Acte I: 39′
Acte II: 13′
Acte III: 22-23′

Durée totale:
1) au concert: 80′
2) sur scène: 90′

Rôles:
1 ténor (Xerxès)
1 baryton (le Messager)
1 basse (l’Ombre de Darius)
1 soprano (la Reine Atossa)
4 chanteuses détachées du chœur des femmes et 6 chanteurs détachés du chœur des hommes (Dignitaires de la Cour);
1 danseuse mariandyne

Effectif choral:
65 femmes
47 hommes
Chiffres établis d’après le nombre des parties de chant en dépôt à l’Opéra

Effectif orchestral :
1 petite flûte, 3 grandes flûtes, 1 flûte en sol,
3 hautbois, 2 clarinettes + 3e clarinette en si b (à défaut de flûte en sol), 1 clarinette basse,
1 cor anglais, 3 bassons, 1 contrebasson,
4 cors, 4 trompettes, 3 trombones, 1 trombone basse, 1 tuba,
timbales (1 exécutant), grosse caisse et triangle (1 partie), cymbales et tam-tam (1 partie), tambour (1 partie), 1 célesta (pour les Actes II et III seulement),
2 harpes; 12 violons I, 12 violons II,
8 altos, 8 celli, 8 contrebasses

(► Jacques Rouché, directeur de l’Opéra de Paris)

1) Au Théâtre :

Créé à l’Opéra de Paris en 1929, 1ère représentation le 19 juin, …, 7e, mercredi 13 novembre. (D’autres représentations auraient sans doute suivi, car le public venait de plus en plus nombreux, si Pernet, l’admirable interprète du Messager, n’était tombé malade).

Distribution initiale au Théâtre :
Chef d’orchestre: Philippe Gaubert
Interprètes: Franz (Xerxès), André Pernet (le Messager), Marisa Ferrer (la Reine Atossa), Narçon (l’Ombre de Darius), Faber (le Coyphée), Mmes Marillet, Lalande, Manceau et Lumière, MM. Gilles, Vergnes, Madlen, Guyard, Ernst et Nègre (Dignitaires de la Cour); Yvonne Franck (une danseuse mariandyne). Chef de chant: Roger Pénau; Maître de ballet: Guerra ; metteur en scène : Pierre Chéreau ; Chef des chœurs : Picheran. Régisseur de la scène : Reffet. Décors de Darlot, d’après les maquettes d’ Azéma.

2) Au Concert :

En mars 1952, exécution de l’arrangement pour le concert mentionné ci-contre, à la Société des Concerts du Conservatoire de Paris, sous la direction de Philippe Gaubert ; interprètes : André Pernet et Marisa Ferrer.

Au début de l’année 1939: 2e audition de l’arrangement pour le concert, donnée à la Société des Concerts du Conservatoire de Paris, sous la direction de Charles Münch, avec les créateurs pour interprètes.

Le 21 avril 1950, en soirée, l’Orchestre Radio-lyrique exécute l’ouvrage entier, sous la direction d’Eugène Bigot, avec les Chœurs de René Alix ; chanteurs : R. Verdière (Xerxès), Lucien Lovano (le Messager), Marisa Ferrer (la Reine Atossa), A. Pactat (l’Ombre de Darius), A. Falcon (le Coryphée), Mmes G. Moizan, G. Chellet, G. Corney, MM. Joseph Peyron, R. Lilty, P. Germain et F. Debessan (Dignitaires de la Cour). Texte de présentation de José Bruyr.

Le 29 mars 1958, l’ouvrage entier est donné en émission différée par la RTF, France III, dans le Cycle de « l’Analyse Spectrale de l’Occident », au cours de la Journée politique des émissions consacrées à la Grèce antique. Présentation par Fred Goldbeck ; argument dit par Jean Toscane.
Distribution : chef d’orchestre, Tony Aubin – Chef des chœurs, René Alix – Flore Wend (la Reine Atossa), Jean Giraudeau (Xerxès), André Veyssières (Darius), Bernard Demigny (le Messager), Lucien Lovano (le Coyphée, récitant), Joseph Peyron (un dignitaire de la Cour).

Le 21 mars 1967: exécution publique à Strasbourg. A l’initiative de Marc Honegger.

Le 5 juin 1969, exécution publique par l’ORTF à Paris.

SONATINE V pour piano « alla francese »

SONATINE V pour piano « alla francese »

1925, Op. 22 – LEMOINE (1928)

Code SACEM : 8328969311

6 mouvements
Ouverture – Courante – Sarabande – Gavotte – Pavane et Gaillarde – Gigue

12 – 14′

(►Robert Casadesus)

Création par Robert Casadesus à la Société Nationale de Musique, le 26 janvier 1929
– Claude Loirat
– Jean Doyen (1954)
– Pierre-Yves Gandon, Antony en 2010
– Laurent Wagschal en 2012 et 2013

SONATINE VI pour piano

SONATINE VI pour piano

- 1926, Op. 23 – LEMOINE (1928)

Code SACEM : 6849052601

3 mouvements

8 – 10′

(►Yvonne Lefébure)

Création par Yvonne Lefébure à la Société Musicale Indépendante, le 20 avril 1928
– Annie Mirandolle Sleeswijk, à Amsterdam
– Lascaris, en Grèce
– Jphn Blot, à l’Institut Néerlandais de Paris (1960)
– Geir Hening Braaten (1977)
– Patrick Hemmerlé, Cambridge, Paris (2011)
– Laurent Wagschal en 2012 et 2013
– Pierre-Yves Gandon, La Réunion, oct. 2013

VOCALISE, pour voix grave

VOCALISE, pour voix grave : élément de la Collection des « Vocalises-études », réunies par Hettich (vol. 10, n° 93), dite « alla siciliana »

1926, Op. 24 – LEDUC

Code SACEM : ?

Voix de femme, grave (du si b au fa) – ou clarinette

Environ 3′

(►Robert Casadesus)

En 2006, à Antony, par Marie-Dominique Mornay

DEUX CHANSONS POPULAIRES

DEUX CHANSONS POPULAIRES:
a) « Pierrot, va qu’ri ton chalumiau », Noël breton recueilli à Ploumanach-Trégastel,
harmonisé par M. E. en 1935

b) « Saint-Joseph avec Marie », Noël provençal, avec accompagnement de viole de gambe (ou cello) et piano
harmonisé en 1935

Non publiées
Code SACEM : 8729701311

environ 3′

environ 3′
1ère audition à une Soirée de gala pour l’Entr’aide des Travailleurs Intellectuels (« Les plus beaux noëls d’Europe »), par Tonia Pavelle, le 24 décembre 1935;

2e audition à un Concert du Trio d’Ondes de Paris, par Lisbeth Depaux-Dumesnil, le 31 mai 1954;

1ère audition à un Concert du Trio d’Ondes de Paris, par Lisbeth Depaux-Dumesnil, le 31 mai 1954.

2ème SYMPHONIE EN LA, dite « Symphonie bretonne »

2ème SYMPHONIE EN LA, dite
« Symphonie bretonne »

1930 – 1931, Op. 25

Henry LEMOINE & Cie, 1961

Inédits de l’ORTF : avec l’Orchestre Philharmonique de l’ORTF, dir. Jean Doussard, Barclay 995035 (33 tours)

NAXOS Patrimoine, 1993, CD, avec l’Orchestre de Rhénanie-Palatinat, dir. Leif Segerstam

TIMPANI 1C1189 – 2011 – avec l’Orchestre Philharmonique Slovène, dir. Emmanuel Villaume

Code SACEM : 6882948201

I – Allegro
II. - Scherzando
III - Andante malinconico
IV – Allegro con spirito

1 petite flûte, 2 flûtes,
2 hautbois, 1 cor anglais,
2 clarinettes, 1 clarinette basse,
3 bassons, 1 contrebasson,
4 cors, 4 trompettes, 3 trombones,
1 tuba, timbales, batterie (3 instrumentistes),
2 harpes;
18 violons I, 16 violons II,
10 altos, 10 celli, 10 contrebasses

environ 19

(► Paul Paray)

1ère audition, aux Concerts Colonne, direction Paul Paray, le 27 janvier 1935
- 2e audition, par l’Orchestre des « Concerts Poulet », au Théâtre Pigalle, direction G. Cloez, le 5 mars 1935 –
Radio-émissions :
- Orchestre National, direction Inghelbrecht (1936)
- Orchestre de Radio-Paris, trois fois: direction E. Bigot et Albert Wolff, en 1935 et 1938
- Orchestre de Radio-Paris, direction Manuel Rosenthal, le 23 avril 1939, au cours du Festival M. E. qui comprenait aussi l’Ouverture pour un Conte gai et le 1er acte de « Prométhée enchaîné »
- Orchestre Radio-Symphonique, direction J. Giardino, (10e anniversaire de la mort de M. E.), le 16 décembre 1948
- Orchestre de Radio-Strasbourg, direction Charles Bruck, le 24 janvier 1959.
Exécutions publiques: en France, 1997, 1999, 2000, 2001, 2003,
En Allemagne, 1998, 1999, 2000, en G B, 1998, en Belgique, 1999, 2003.

RF

SUITE FRANÇAISE

SUITE FRANÇAISE

1934 – 1935, Op. 26

SALABERT, (1943)

UNIVERSAL MUSIC PUBLISHING

Premier enregistrement :
TIMPANI 1C1189 par l’Orchestre Philharmonique Slovène, dir. Emmanuel Villaume

Code SACEM : 6871004601

Cinq mouvements

– Ouverture
– Courante
– Sarabande
– Divertissement
– Gavotte et Gigue

13 – 14′

1 flûte, 2 hautbois,
2 bassons, 2 cors, 2 trompettes,
timbales;
14 violons I, 10 violons II,
8 altos, 6 celli, 4 contrebasses

(► Franco Alfano)

1ère audition, chez Lamoureux, direction Eugène Bigot, le 13 octobre 1935
- 2e audition, à un Concert de Musique française, au Théâtre des Champs-Élysées, pour l’Exposition Internationale de 1937, direction Eugène Bigot;

Puis, série d’exécutions dans plusieurs villes de Grande- Bretagne, au cours d’une tournée d’Eugène Bigot.

Plus récemment : par l’Orchestre Symphonique de Chambre, direction Oubradous, 1944
– Direction Capdevielle, au cours de l’hommage à M. E. de l’Université et de la RTF, le 5 décembre 1959.

Radio-émissions : en 1957, 1958, 1960, par l’Orchestre de Nice, direction Geispieler, direction De Froment
- BBC, Londres, direction Anthony Bernard, 1960.
- Exécution publique au Grand Kursaal de Besançon, par l’Orchestre de Besançon-Franche-Comté, direction Peter Csaba, le 6 février 2004 – au cours d’un concert-découverte, au Théâtre de Pontarlier, le soir du 7 février – en l’Eglise de Thise (Doubs), le 8 février
- Le 21 novembre 2008 : 1e exécution publique en Allemagne, à Magdebourg (Sachsen-Anhalt), de la Suite française par la Mitteldeutsche Kammerphilharmonie sous la direction de Christian Simonis.
- Concert des professeurs du Conservatoire d’Antony (Hauts-de-Seine), en juin 2010 : exécution publique sous la direction de Sabine Aubert

RF

« AMPHITRYON »

« AMPHITRYON »
Comédie musicale, texte parlé traduit de l’Amphitryon de Plaute, par le professeur A. Ernout et les étudiants du « Groupe de Théâtre Antique » de la Faculté des Lettres de Paris ; musique de scène et deux passages chantés composés par M. E.

1936, op. 29

Partition publiée en 2012 par les Presses Universitaires de Paris Sorbonne (PUPS), sous la direction de Sylvie Douche : on peut demander à Sylvie Douche par Internet les parties séparées – si on désire exécuter l’œuvre.

Il existe un « arrangement pour le concert » avec un texte de liaison dû à Jacques Chailley

Projets à suivre…

Code SACEM : 6035500601 / 611

Détail des éléments musicaux dus à M. E. :

Prélude
Canticum de Sosie
Mélodrame de Sosie (récit de la bataille) – Interlude –
Canticum d’Alcmène
Mélodrame de Jupiter
Postlude

Effectif vocal: 1 ténor (Sosie);
1 soprano (Alcmène)

Effectif orchestral :
2 hautbois, 2 clarinettes en la, 2 bassons,
1 cor en fa, 2 trompettes, timbales,
1 harpe; 1 contrebasse.

Durée de l’ensemble de l’œuvre sur scène :
environ 1 heure 45′

« L’arrangement pour le concert » exige, en plus de l’effectif vocal indiqué plus haut, un rôle de récitant pour le texte de liaison, tenu par Mercure.

Durée de l’ »arrangement pour le concert » :
de 19 à 20′ (décomposée en 12′ 10″ – 12′ 50″ pour la musique vocale et orchestrale et de 7′ pour le texte de liaison parlé.

Le 20 février 1937, créé sur scène à Paris, au Grand Amphithéâtre de l’Institut d’Art et d’Archéologie, par les étudiants du « Groupe théâtral antique de la Sorbonne », sous la direction musicale de Jacques Chailley, avec Irène Joachim dans le rôle d’Alcmène et Malvasio dans celui de Sosie; mise en scène de Maurice Jacquemont; décors et costumes de Jean Bazaine.

Depuis, plus de 15 représentations théâtrales à Paris, dans les grandes villes de province et à l’étranger, en particulier:

Le 13 juin 1942, au Théâtre National Populaire (Palais de Chaillot, avec l’Orchestre de la Société des Instruments à vent, direction Jacques Chailley.

Le 3 mai 1945, au Théâtre National de l’Odéon, avec le même orchestre, même direction et comme chanteurs: Noémie Pérugia et Bernard Demigny.

« L’arrangement pour le concert » (signalé ci-contre) a été exécuté :

En 1ère audition publique, le 28 décembre 1941, par l’Orchestre de la Société des Instruments à vent, à la Salle du Conservatoire, direction Jacques Chailley. Rôles: le récitant (Mercure): Jean-Louis Barrault – Sosie: Jacques Jansen – Alcmène: J. Barré.

Par la Radiodiffusion Française, au cours d’une émission destinée aux Amériques, en 1952.

En public, à l’Institut d’Art et d’Archéologie de la Sorbonne, le 5 décembre 1959, au cours d’un hommage de l’Université de Paris et de la RTF à Maurice Emmanuel. Chef d’orchestre: Pierre Capdevielle – le récitant (Mercure) : Jacques Chailley – Sosie : Louis-Jacques Rondeleux – Alcmène : Claudine Verneuil.
Allocutions par René Dumesnil et Jacques Chailley.

A l’Auditorium du Théâtre des Arlucs de Cannes, direction Philippe Bender, le 19 avril 2012.

SONATE en si b pour cornet ou bugle et piano

SONATE en si b pour cornet ou bugle et piano

1936, Op. 29 – BUFFET-CRAMPON (1937),
puis LEDUC (1951)

Code SACEM : ?

Sarabande
Allemande
Aria
Gigue

8′

(► Eugène Foveau)

1ère audition au Concours du Conservatoire de Musique de Paris qui l’avait commandée à l’auteur.
2e audition par le Poste de Radiodiffusion régional de Groningen, Pays-Bas, le 16 juillet 1950.
1er enregistrement : Fabrice Wigishoff (bugle) et Laurent Wagschal (piano), TIMPANI 1C1167 (2011).

LE POÈME DU RHÔNE

LE POÈME DU RHÔNE,
Poème symphonique inspiré de « Lou Pouèmo dóu Rose » de Frédéric Mistral

1938 – Op. 30 –

Orchestré par Marguerite Béclard d’Harcourt

Pas édité, en dépôt chez Salabert (2012)

CD NAXOS Patrimoine, 1993, avec l’Orchestre Philharmonique de Rhénanie-Palatinat, dir. Gilles Nopre

Code SACEM : 8201752311

3 mouvements :

Très modéré – Allant – Sans traîner

Environ 15′

1 petite flûte, 2 grandes flûtes,
2 hautbois, 1 cor anglais,
2 clarinettes, 2 bassons,
4 cors, 3 trompettes,
3 trombones, 1 tuba,
timbales, batterie (cymbales, grosse caisse, tambour, tam-tam, cloches, woodblock) (2 instrumentistes),
1 harpe;
12 violons I, 12 violons II,
10 altos, 10 celli, 8 contrebasses

1ère audition, par la Société des Concerts du Conservatoire, direction Charles Münch, mars 1943.

2e audition, à l’Eglise Saint-Pierre de Bar-sur-Aube, par l’orchestre de Dijon, direction Amable Massis, pour le centenaire de la naissance de M. E., en mai 1963.

Autres exécutions :
Espagne, Pays-Bas, Belgique, en 2002
Allemagne, Espagne, en 2003