Actualités

Archives mensuelles : mars 2018

Untitled-1

Concert d’orgue Emmanuel, Salomé, Gounod (07/04/18)

Carolyn Shuster-Fournier, l’organiste franco-américaine qui avait créé la Messe pour grand orgue (1905) de Maurice Emmanuel en tout début d’année, redonnera cette même Messe à l’église de la Trinité, samedi 7 avril 2018 à 16 h.

Vous aurez également d’entendre, à l’occasion de ce concert pour un groupe d’organistes allemands d’ORGAN PROMOTION, quatre extraits de Pendant l’Office de Théodore Salomé (1834-1896) et la partie d’orgue de la scène de l’église de Faust, Acte 4, n° 21, de Charles Gounod (1818-1893).

Microsoft Word - Organ Promotion Final Concert at the Trinité

Léo Marillier et Natasha Roqué-Alsina

Concert au Cercle France-Amériques (26/03/18)

Le violoniste Léo Marillier et la pianiste Natasha Roqué-Alsina vont interpréter la Suite sur des airs populaires grecs de Maurice Emmanuel à l’occasion d’un programme mêlant compositeurs d’origine française et d’origine américaine : Claude Debussy, George Rochberg, César Franck et Ernest Chausson.

Le concert, organisé par le Cercle France-Amériques, aura lieu le 26 mars 2018 à 19h, à l’Hôtel du Marois, 9 avenue Franklin D Roosevelt – 75008 Paris. Il n’est accessible que sur réservation (billetterie en ligne sécurisée). Pour tout renseignement, composer le 01 43 59 51 00.

Ci-dessous, quelques mots sur l’intention de ce concert :

Pour fêter le centenaire de la naissance de George Rochberg, compositeur américain de génie méconnu en France, Léo Marillier interprétera au cours de ce programme franco-américain, des extraits de Caprice Variations pour violon solo, pièce extrêmement riche, construite sur le thème du 24ème Caprice de Paganini – écrite par le compositeur après six ans de mutisme musical. Il sera rejoint par Natasha Roqué-Alsina pour jouer la Suite sur des airs populaires grecs pour violon et piano de Maurice Emmanuel, touche exotique du programme qui se réfère aux modes à la fois orientaux et grecs antiques de l’île de Chios et la célèbre Sonate de Debussy, compositeur disparu presque jour pour jour il y a cent ans. La célèbre Sonate de Franck constitue la pièce maîtresse de ce récital, épopée en quatre mouvements, qui se terminera par l’envoûtant Poème de Chausson.

debussyliberte

La Sonate pour violoncelle et piano au Musée d’Orsay (06/03/18)

Le 6 mars dernier, le violoncelliste Marc Coppey et le pianiste Jean-François Heisser ont interprété la Sonate pour violoncelle et piano de Maurice Emmanuel à l’occasion de leur programme « Debussy en liberté ».

Claude_Debussy_ca_1908,_foto_av_Félix_Nadar

En effet, à l’occasion du centième anniversaire de la mort de Claude Debussy (1862-1918), « impressionniste » fasciné par le symbolisme, le musée d’Orsay met en avant, à travers une série de neuf concerts, l’oeuvre du compositeur – faisant merveilleusement écho aux collections du musée. Debussy non seulement, mais aussi ses sources d’inspiration éclectiques allant de Chopin ou Wagner à la musique orientaliste, autant que son héritage aux XXe et XXIe siècles.

Le programme du 6 mars, outre la Sonate pour violoncelle et piano, incluait des œuvres de Gabriel Fauré - Elégie pour violoncelle et piano, op. 24 (1880), Romance pour violoncelle et piano en la majeur, op. 69 (1894) et Papillon, op. 77 (1885) et évidemment de Claude Debussy : Intermezzo pour violoncelle et piano (1880), Scherzo pour violoncelle et piano (1882) et Sonate n° 1 en ré mineur, pour violoncelle et piano (1915).

La série de neuf concerts, initiée le 1er février, prendra fin le 28 mai.