Archives du mot-clef Sonate pour violoncelle et piano

beaune

Dix Chansons bourguignonnes et la Sonate (15/05/18)

Dans le cadre de la Semaine européenne, Lukas Eder (baryton basse), Jan-Filip Tupa (violoncelle) et Jens Barnieck (piano) exécuteront en mémoire de Maurice Emmanuel dix Chansons bourguignonnes du pays de Beaune et la Sonate pour violoncelle et piano.

Ce concert franco-allemand « Europe, mon pays » aura lieu à Mayence (Allemagne) le 15 mai à 19h, et est patronné par la Haus Burgund Mainz.

Les dix Chansons sélectionnées, parmi les trente de l’oeuvre complète, sont :

V. Une méchante affaire
VI. Il était une fille, une fille d‘honneur
VIII. J’ai vû le loup, le r’nard, le lièvre
IX. Les filles de Clavoillon
XIV. Je t’aurai ma brunette
XV. Guillenlé, beau Guillenlé
XVI. Quand j’ai sorti de mon village
XIX. L’état des filles
XXIV. V’la que l’aloueute chante
XXVI. Belle, i m’en vâs en Allemagne

On rappellera que ces Chansons sont notamment disponibles en CD chez MARCO POLO (1995), enregistrées avec le Chœur Régional de Bourgogne, dir. Roger TOULET, Florence KATZ, mezzo-soprano, JP QUENAUDON, ténor, Laure RIVIERRE, piano.

burgondy

Egalement au programme, pour la partie germanique du concert, Johannes Brahms et Wilhelm Rettich.

debussyliberte

La Sonate pour violoncelle et piano au Musée d’Orsay (06/03/18)

Le 6 mars dernier, le violoncelliste Marc Coppey et le pianiste Jean-François Heisser ont interprété la Sonate pour violoncelle et piano de Maurice Emmanuel à l’occasion de leur programme « Debussy en liberté ».

Claude_Debussy_ca_1908,_foto_av_Félix_Nadar

En effet, à l’occasion du centième anniversaire de la mort de Claude Debussy (1862-1918), « impressionniste » fasciné par le symbolisme, le musée d’Orsay met en avant, à travers une série de neuf concerts, l’oeuvre du compositeur – faisant merveilleusement écho aux collections du musée. Debussy non seulement, mais aussi ses sources d’inspiration éclectiques allant de Chopin ou Wagner à la musique orientaliste, autant que son héritage aux XXe et XXIe siècles.

Le programme du 6 mars, outre la Sonate pour violoncelle et piano, incluait des œuvres de Gabriel Fauré - Elégie pour violoncelle et piano, op. 24 (1880), Romance pour violoncelle et piano en la majeur, op. 69 (1894) et Papillon, op. 77 (1885) et évidemment de Claude Debussy : Intermezzo pour violoncelle et piano (1880), Scherzo pour violoncelle et piano (1882) et Sonate n° 1 en ré mineur, pour violoncelle et piano (1915).

La série de neuf concerts, initiée le 1er février, prendra fin le 28 mai.